Mémoires de la Forêt tome 1 : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud

Mémoires de la Forêt

Prenez plaid et boisson chaude et savourez sans modération Mémoires de la forêt, tome 1 : Les souvenirs de-Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud, aux éditions École des Loisirs, collection Médium.

Genre

Roman Jeunesse

Résumé

Libraire de père en fils depuis des années, Archibald Renard mène une vie tranquille au creux de son chêne. Accompagné de livres uniques déposés par des auteurs venus des quatre coins de la forêt de Bellécorce, le renard rêve d’aventure.

Jusqu’au jour où son ami Ferdinand Taupe débarque dans sa librairie. La taupe souffre de la maladie de l’Oublie-Tout et veut à prix retrouver ses mémoires qu’il a déposé à la librairie il y a des années afin de retrouver une mystérieuse Maude. Malheureusement, cet ouvrage a été vendu pas plus tard que la veille par un étrange client…

Comment retrouver l’objet de ses pensées lors que vos souvenirs vous fuient ? Le dernier espoir de retrouver son livre réside dans de vieilles photographies datées… Commence alors un périple pour nos deux amis qui les changeront à jamais…

Une ode à l’amour, à la gourmandise et à la nature qui ne vous laissera pas insensible.

Mémoires de la Forêt – Chronique

Mémoire de la forêt… Que dire de cette pépite ? De ce livre qui ne vous laissera pas indifférent ? De cette beauté aussi bien visuelle que textuelle ? Un véritable coup de cœur pour ce premier tome d’une série qui se veut cocooning et poétique.

Dès les premières pages nous sentons l’amour de l’auteur pour son métier de libraire, la cuisine et la nature. Comment ne pas remarquer la volonté de Mickaël Brun-Arnaud de créer un univers chaleureux et réconfortant ? On se sent bien, tournant les pages au fur et à mesure en espérant que cela ne s’arrête jamais. Ce roman nous donne à la fois le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux, le tout accompagné de personnages attachants que l’on a envie de serrer dans ses bras. Une belle histoire d’amitié et d’amour.

Cependant au-delà de cet aspect, ce bijou révèle une histoire émouvante, touchante… L’auteur aborde la maladie d’alzheimer et d’amnésie progressive avec douceur, compassion et simplicité. Il connaît son sujet et cela se voit. D’ailleurs, il est rare d’aborder cette thématique en littérature jeunesse, cela apporte donc un vrai plus.

A l’instar du cinéma ghibli, ce livre a deux visages et interprétations. Un enfant ne discernera sans doute pas l’émotion qui se dégage de l’histoire de Ferdinand. Il ne verra que l’aspect quête et aventure de nos héros et ne pourra pas être touché de la même manière qu’un adulte qui comprendra toutes les nuances et l’incroyable histoire d’amour aussi belle que triste.

Conclusion

En un seul mot « waouh. » Une magnifique histoire d’amour et d’amitié. Douceur, poésie et émotion sont les maîtres mots de cet univers qui se veut chaleureux, réconfortant et cocooning. Une pépite à savourer avec délice et à ne manquer sous aucun prétexte.

Citation

Dors si tu veux, rêves si tu le souhaites,

Mais ne grandis qu’un peu dans la forêt secrète.

Vois, mon amour, comme le temps s’arrête,

Et les arbres autour seront notre cachette.

Dors si tu veux, chante si tu y tiens,

Je garderai précieuse la chaleur de ta main.

Au lever du jour je serai enfin prête,

À grandir à mon tour dans la forêt secrète…

A lire également

Laisser un commentaire