Je n’aimerai plus de Stéphane Soutoul

Et si l’amour pouvait aider à surmonter le deuil ? S’il suffisait d’une rencontre pour tout changer ? Laissez-vous séduire par Je n’aimerai plus de Stéphane Soutoul chez Rebelle éditions.


> Genre : Fantasy

> Résumé

Dans un monde où la magie existe, Solange a perdu goût à la vie depuis que son premier amour et protecteur est décédé des suites d’une maladie. Inconsolable et incapable d’aller de l’avant, la jeune femme se noie dans le chagrin en se faisant la promesse de ne plus jamais avoir un vertueux sous son service. Son père en a néanmoins décidé autrement. Il est temps qu’elle se marie avec un aristocrate qu’elle le veuille ou non.

Childéric de Frazignac a été choisi pour être son nouveau protecteur. Solange le voit d’un très mauvais œil et compte bien le chasser au plus vite. Personne ne lui retirera sa liberté ! Mais c’est mal connaître Childéric qui est loin de céder à ses volontés. Cette rencontre électrique pourra-elle panser les blessures du passé ?

Alors qu’une guerre semble éminente, Solange et Childeric devront apprendre à vivre ensemble pour le meilleur et pour le pire.


Je n’aimerai plus est un roman réussi disposant de deux points forts, à la fois au niveau des personnages et de l’histoire d’amour. Ce livre est avant tout une romance, l’intrigue politique est donc en second plan. Néanmoins, elle trouve sa place et nous permet de belles surprises. Je n’aurais pas été contre une suite bien que ce livre se suffise à lui-même.

La romance est exactement telle que je l’aime. J’ai pris plaisir à découvrir cette rencontre complexe entre deux êtres aussi différents que semblables. Rien n’est précipité, tout est en douceur. Les sentiments évoluent, ils tentent chacun de voir au-delà de la carapace même si cela semble mal partie aux premiers abords.

Solange est celle évoluant le plus à mon sens. Au début, nous avons affaire à une jeune femme malheureuse, hantée par les fantômes du passé. Très vite arrive le beau et ténébreux Childéric. Solange dévoile alors un autre visage. En voulant à tout prix se débarrasser du chevalier, elle montre des comportements infantiles. Cette immaturité apporte beaucoup d’humour, d’autant plus lors des joutes verbales entre eux deux. Le mauvais caractère de Childéric combiné à celui de la jeune femme créent des situations comiques. Je pense que le manque de maturité de Solange dans les premiers chapitres ne séduira pas certains lecteurs.

Childéric et Solange avaient besoin de se rencontrer pour guérir leurs blessures. Ils sont complexes et torturés tout comme leurs histoires respectives. Il était nécessaire qu’ils rencontrent quelqu’un pour leur tenir tête et les obligeaient à changer. Chacun doit apprendre à faire son deuil et encore plus Solange qui se complait dans ses souffrances. Personne n’est capable de se relever tout seul de la mort surtout lorsqu’elle concerne un être cher. Le plus beau cadeau que l’on peut offrir à un défunt n’est-il pas de continuer à vivre ? Serait-il si heureux de voir que l’on se laisse ronger par les souvenirs au lieu d’aller de l’avant ? Doit-on arrêter de tomber amoureux lorsque son premier amour est mort ? Stéphane Soutoul met sur la table différentes réponses à méditer par rapport à ses sujets.

Le seul point négatif selon moi est le résumé. A aucun moment, il est mention de magie, hors l’auteur a développé un monde où la magie est, certes, discrète mais présente. D’ailleurs cette touche est plaisante. Petit plus, ce roman est écrit par un homme. C’est assez rare pour ce type d’histoire à mon sens.

Conclusion

Entre le thème du deuil, des personnages torturés et une histoire d’amour complexe, l’auteur nous propose une romance réussie dans un univers saupoudré d’une touche de magie. Une intrigue bien ficelée et un duo volcanique qu’on ne se lasse pas de suivre.


Citations

– N’oubliez jamais ceci : la vie est un bien trop précieux pour le gaspiller comme vous le faites.

— Retenez bien ceci, mademoiselle Solange : la vie est trop précieuse pour qu’on la dilapide en vain. Profitez-en chaque jour, chaque heure de votre présence sur cette terre, car on ne sait jamais de quoi sera fait demain.

– Votre vision des choses est si réduite… Je voulais simplement vous démontrer que ce monde recèle des curiosités qu’on ne soupçonne pas toujours. Il suffit de garder les yeux grands ouverts pour les voir. On peut profiter de moments agréables sans raison particulière, si on le souhaite vraiment. Les belles choses que la vie peut nous offrir sont souvent les plus simples.

— Vous pourriez regretter de ne pas avoir fait la paix avec votre père. Croyez-en mon expérience, il n’y a rien de pire que perdre un être cher alors que l’on s’est quitté en mauvais terme. Pourriez-vous supporter un tel fardeau de regret ?

— On peut voir dans l’écriture un jardin secret que j’entretiens avec dévotion.

Or c’est un phénomène bien connu : la misère et l’anarchie donnent des ailes au crime.

— Appartenir à la haute noblesse et jouir d’une influence notable auprès des grands de ce monde n’empêchera jamais un homme d’être malveillant si son cœur est enclin au vice, lâcha Solange.

La nature humaine est décidément la combinaison d’une alchimie complexe, songea-t-elle.

A lire également

Laisser un commentaire