Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans Fin de Laure Dargelos

Et si nos écrits donnaient la vie ? Créés des villages, des villes, des habitants ? Si nos écrits révélaient un monde invisible à nos yeux ? Plongez dans le roman Prospérine Virgule-Point et la Phrase sans Fin de Laure Dargelos, aux éditions Rivka et laissez-vous emporter par les mots.


> Genre : Fantasy

> Résumé

Prospérine Virgule-Point est différente des autres. Habitante d’un petit village nommé Demi-Mot, la jeune femme tient un magasin de fleurs. Demi-Mot n’a rien d’extraordinaire. Né à la suite de l’écriture d’un manuscrit inachevé, la vie s’écoule lentement au rythme des paris sur la possible fin du roman et son entretien quotidien.

Jusqu’au jour où cette petite ville tranquille vit de terribles bouleversements. Entre la découverte d’un corps sans vie dans la boutique de Prospérine et la dégradation du manuscrit, les habitants de Demi-Mot voient leur avenir de plus en plus incertain.

Commence alors une quête pour sauver cette petite ville à l’apparence tranquille. Accompagnée de son frère Ernest et d’Honoré, un riche citation arrogant, Prospérine est bien décidée à élucider ce mystère car derrière tout ceci se cache une sombre machination qui risque bien de compromettre la vie de tous les habitants…

Quand les mots peuvent devenir une force ou au contraire des ennemis…


Un roman très bien écrit dans lequel tous les mots ont leur importance et leur place. Les mots sont les personnages principaux, ils sont le centre de cette histoire. D’ailleurs que ce soit le nom des villes, des protagonistes, des entreprises… rien n’est laissé au hasard, tout est mûrement réfléchi. L’autrice joue avec eux et rend le récit original. Originalité accentuée par une mise en page recherchée, l’utilisation de polices différentes et l’accompagnement d’illustrations.

Il est à noter que le livre dans son ensemble sort de l’ordinaire. Imaginez que chacun de nos écrits, du plus importants au plus futiles, crée une ville avec des habitants, des croyances… tous reliés à nos textes. Chaque individu voué à l’entretenir et à souffrir si l’auteur(rice) délaisse ses projets. C’est le concept de ce roman. Avec Laure Dargelos, nos écrits insufflent la vie. D’une certaine manière, nous pouvons faire un parallèle avec nous, lecteurs, qui donnons la vie aux personnages par notre enthousiasme, grâce aux fans fictions, les dessins, les montages vidéos… Ce roman fait réfléchir car si nos écrits, quelqu’ils soient, prenaient vie, nous réfléchirons peut-être à deux fois avant de le faire et nous n’abandonnerions sans doute pas en cours de route.

Ce monde est très semblable au nôtre, de ce fait nous nous repérons facilement. Les décors et l’univers sont très bien construits. L’autrice a de très bonnes idées dont certaines sont toutes aussi originales. Il est particulièrement agréable d’évoluer dans des livres sortant des sentiers battus. Elle a réussi à sortir son épingle du jeu parmi les milliers et les milliers de livres.

En dehors de cette originalité, Laure Dargelos nous propose une enquête au fil des pages. Celle-ci est bien menée, néanmoins l’élucidation des mystères m’a paru un peu rapide. Peut-être aurai-je aimé une manière un peu plus complexe de les découvrir. Toutefois, le livre se suffit à lui-même et n’enlève en rien la grande surprise des deux révélations de la fin. Il m’a semblé ne voir aucun indice pouvant conclure à cela. Une fin réussie, il faut le reconnaître.

Les personnages sont bien travaillés, chacun avec leurs caractères et leurs convictions. Malheureusement, sans être capable d’expliquer le pourquoi, je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. L’histoire m’a paru un peu lente. J’ai donc eu du mal à être happée complètement même durant les périodes d’action. Est-ce du au fait de l’avoir lu d’une manière hachée ? Sans doute.

Au delà de l’enquête et de cet univers pour le moins original, l’écrivaine nous dévoile un texte plus profond qu’il n’y parait aux premiers abords. Laure Dargelos aborde des sujets de société à travers un monde fictif. Écologie, réchauffement climatique, manipulation des grandes entreprises, des puissances mondiales sur les populations, complots, projets tapis dans l’ombre (armements, expériences scientifiques…)… Elle tente de nous montrer que nous sommes manipulés de toutes parts. Ce livre n’est pas à destination des enfants, ou du moins ils ne comprendraient pas tous les messages cachés derrière la fiction.

Conclusion

Un roman très bien écrit et une plume recherchée. L’autrice joue avec les mots et les questions de sociétés pour créer un univers original à souhait en compagnie de personnages tout aussi atypiques et d’une mise en page recherchée. Un one shot se suffisant amplement à lui-même et permettant de s’évader dans un monde où chacun de nos écrits insufflent la vie. Amoureux des livres et des mots dépaysement garanti.


Citation

« Hector, s’exclama Pauline en le retenant par la manche, il faut impérativement que vous sachiez… »

La Mystérieuse Phrase sans Fin…

A lire également

Laisser un commentaire